• Le roman-feuilleton

    Naissance d’un roman-feuilleton – épisode 5

    La fabrique d’une renommée : du concept à la célébrité. Dans cette fiction, Raoul Béryl possédait un domaine viticole situé sur un des flancs d’un plateau calcaire surplombant Dijon et nommé les Hautes Plates. La particularité de ce type de roche en fait un véritable gruyère parsemé de cavités, de grottes, de gouffres plus ou moins profonds. On dénombre en Côte-d’Or 1282 cavités souterraines. Parmi ces cavités, une en particulier retiendra notre attention dans cet article, peu connue des Dijonnais : la grotte de Nevon qui se déploie sur plus de 22 kilomètres. Pourquoi parler de cette grotte ? Pour sa localisation à proximité de Dijon et pour la part…

  • Le roman-feuilleton

    Les Hautes Plates

    La « bible » 1. Pitch général Deux frères en marge de la société et qui se détestent héritent, de la part de leur oncle qui les a élevés, d’une fortune et d’un domaine viticole de renom ; ils devront, pour conserver l’héritage et affronter leur nouvelle responsabilité, se défaire de leurs démons et se réconcilier. 2. Le concept «Tout individu a droit à une seconde chance, à plus forte raison la deuxième fois. » Jacques Corneloup « … choisir, c’était renoncer pour toujours, pour jamais, à tout le reste et la quantité nombreuse de ce reste demeurait préférable à n’importe quelle unité ». André Gide. Les Nourritures terrestres (1897) « Deviens…

  • Le roman-feuilleton

    La naissance d’un roman-feuilleton – épisode 4

    Un trésor découvert dans le quartier de la cathédrale Saint Bénigne à DIJON. Au mois de janvier 2019, l’Institut National d’Archéologie Préventive (INRAP) découvrit à Dijon, enfoui sous le sol d’une maison ancienne, un lot de trente-quatre pièces de monnaie dont dix en or et un médaillon de mariage en or émaillé représentant les lettres V et C entrelacées, le tout datant de la deuxième moitié du XVe siècle de notre ère. Une des missions de l’INRAP consiste à intervenir lors de la mise en route d’un chantier de construction, par exemple, bien avant la phase d’excavation d’un terrain pour y construire les fondations d’un immeuble. Des sondages permettent de…

  • Le roman-feuilleton

    La naissance d’un roman-feuilleton – épisode 3

    Avec Alcide et Raoul, à la découverte des cadoles, meurgers et autres murs en pierres sèches. Les vignerons rangeaient leurs outils, se protégeaient des intempéries, dans des abris construits à l’aide de pierres sèches calcaires – les laves de Bourgogne. Ces petites cabanes, appelées cadoles ou cabottes, visibles encore aujourd’hui dans les vignobles ou anciennes parcelles en friche autour de Dijon, ont fait l’objet de restaurations attentives de la part de passionnés. https://www.cadoles-et-meurgers.com/ Alcide, un des personnages du roman-feuilleton en construction, habite dans une cadole, sur un plateau calcaire. Le Diogène des cabanes en pierres sèches agrandit son domaine grâce au savoir-faire transmis par Raoul, son oncle, un cep de…

  • Le roman-feuilleton

    La naissance d’un roman-feuilleton – épisode 2

    Le vin, un sujet qui rassemble et qui divise. C’est parti d’un échange de propos ministériels en janvier 2019 qui, par le buzz médiatique, s’est transformé en polémique. Et pour faire bonne mesure, sur un terreau présidentiel apporté l’année précédente. Rappelez-vous, Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture déclare sur un plateau télé et à l’antenne d’une radio : « Le vin n’est pas un alcool comme les autres »… « Il faut lutter contre toutes les addictions, il faut éduquer les Françaises et les Français et la jeunesse au bon » … »Il faut éduquer à boire un verre de vin pour voir ce que c’est, car la viticulture est un secteur économique fort ». Vous pouvez…

  • Le roman-feuilleton

    La naissance d’un roman-feuilleton – épisode 1

    La mise en bouche Cerise sur le gâteau dans ma formation d’écrivain public, le roman-feuilleton s’est invité dans mon emploi du temps. Par cet article, et d’autres à venir, je souhaite vous faire partager cette aventure. Bon, ma démarche n’est pas dénuée d’intérêt personnel : vous attraper et vous donner envie de lire la suite. Avant d’entamer le plat de résistance, je vous offre quelques mignardises pour vous faire patienter. Faisons ensemble un petit tour dans ma région : Dijon et sa place dans l’histoire du vin. Depuis le Moyen-Age, le paysage dijonnais a été façonné par une longue histoire viticole. Au cours des siècles, la vigne s’est développée sur…

  • C43F – La nouvelle d’inspiration historique

    « On était tous des innocents. »

    Paulette prend son premier bain. L’eau coule des deux robinets en cuivre. Elle arrive au niveau du trop-plein. Elle déborde légèrement par un des côtés de la baignoire ; des vaguelettes de mousse, poussées sur le rebord, dégoulinent. Paulette frotte chaque partie de son corps, vigoureusement, avec acharnement, pour effacer l’odeur tenace. Un Achéron savonneux traverse la salle de bain. L’eau passe sous la porte et descend les escaliers en cascades, chargée d’effluves qu’elle arrache à sa peau, qu’elle gratte jusqu’au sang. Une heure déjà que Paulette se tanne dans l’eau furieuse ; madame Franck se rue dans l’escalier trempé, pénètre, la gorge serrée par l’angoisse, dans la pièce inondée. L’hôte s’avance…

  • C41F – Explorer des territoires imaginaires en revisitant des mythes et des classiques

    Le Baron d’Entre-les-arbres.

    L’homme lisait un livre qui flottait dans les airs, bras et jambes croisés. « Entraîné par le vent qui poussait la montgolfière droit vers le rivage, Côme, les pieds dans le vide, sentit la corde d’amarrage glisser entre ses mains. Ses forces l’abandonnèrent. Il lâcha prise et chuta interminablement. Son corps de vieillard traversa un nuage de brume, si bien qu’il ne put différencier ni le bas ni le haut. Une main dans la sienne. Dans un épais brouillard qui, par enchantement, se dissipa. — Baron Côme Laverse du Rondeau. À qui ai-je l’honneur ? Suis-je au paradis ? Devant lui, les deux pieds dans une mare, se tenait une jeune fille, les doigts…

  • C40F – Varier les tonalités de son texte : lyrique, burlesque, dramatique, poétique

    Dans la peau d’un autre.

    Deux fois par mois, mon fidèle vélo à trois vitesses m’emmenait dans ma tournée vers le plus beau point de vue qu’un jeune facteur puisse imaginer : mademoiselle Angélique. Les premiers temps, les voisins trouvaient louche qu’une femme aussi belle et aussi jeune puisse habiter seule dans cette petite maison. Elle ne recevait personne, si ce n’est ses parents, un dimanche sur deux. Un dimanche sur deux, j’entrepris donc une tournée supplémentaire. La jeune femme fut étonnée de voir un facteur en costume trois-pièces lui porter son courrier et un bouquet de fleurs, le jour du Seigneur. Elle soupçonna des intentions qu’elle réprouva manu militari. La joue fraîchement rougie, je…

  • C39F - Oser le registre comique

    Mon rire, pour elle.

    « Vous risquez un choc anaphylactique. Si vous n’y prenez garde, c’est la mort assurée. En parlant d’assurance, je vous conseille d’en prendre une. Pensez à vos proches. Cent euros, je vous prie. » L’allergologue ne me fit pas rire, quand le prix et le diagnostic me percutèrent les tympans : allergie au rire. Pour un comique de métier, quelle tragédie. En sortant de son cabinet, je suivis ses recommandations : une assurance décès pour ma femme, et un Formidable pour moi. Pendant que je sirotais ma gueuze à la terrasse du café de la Gare au Gorille, j’admirais ma voisine qui venait de s’installer à la table d’à côté. Elle se…