• Sociologie de l'écrit

    Récit d’un écrivant qui se rêvait d’écrire

    J’ai cette image : je la vois se pencher sur son cahier d’écolier, bien s’appliquer, et ne pas hésiter : ma tante Annie, mon substitut maternel, alors âgée de 94 ans, écrit son journal. Il lui reste quelques mois à vivre. Paul, son époux, le frère de ma mère — cette inconnue —, vient de rejoindre le tombeau familial. Annie écrit. D’abord, pour ne pas oublier : une liste de course, un coup de téléphone à passer, un anniversaire à souhaiter. Puis de pense-bête, le contenu devient parole. Elle me dit : « Paul n’est plus là. Je ne peux plus lui parler. Alors je lui écris. Je lui raconte ce que je fais. On a…

  • Rhétorique

    Discours contre l’invalide

    Mon embarras, citoyens du Conseil, n’est pas tant d’accuser devant vous celui qui se dit invalide — qui oserait s’attaquer à un vieillard impotent ? – mais de dévoiler à vos yeux effarés, l’usurpateur qui depuis des années a trompé votre confiance, détourné à son avantage l’obole qui a fait tant défaut à ceux qui le méritaient vraiment. Car, entendez bien, citoyens du Conseil, il n’y a pas de meilleur citoyen que celui qui vous parle en ce moment : jeune je le suis en effet, et encore pure de tous les forfaits qu’un homme dans un âge avancé ait pu commettre. Je n’ai pas l’expérience de la tromperie, ni de l’escroquerie…