MON ATELIER D’écriture

Quatrième semaine

Parcours

Les formes et les sous-genres de la nouvelle

Nouvelle à chute, nouvelle instant, voilà les deux formes les plus courantes de la nouvelle littéraires.

Une nouvelle sans chute, est-ce encore une nouvelle ? Dans cette forme si particulière, l’auteur ne s’attarde pas dans l’action. Il concentre tout son effort à capter notre attention sur un évènement, un instant qui efface tous les autres.

Ensuite des sous-genres classent les nouvelles pour mieux les identifier :

  • les nouvelles romantiques (ou sentimentales)
  • les nouvelles policières
  • les nouvelles fantastiques et de science-fiction
  • les nouvelles réalistes et naturalistes
  • Les nouvelles contemporaines

On pourrait décliner autant de sous-genres de la nouvelle qu’il y en a pour le roman.

Ce qui nous intéresse ici, c’est le cadre dans lequel l’histoire va se dérouler. Et, comme on l’a vu dans la structuration de la nouvelle, l’incipit nous renseigne immédiatement sur ce cadre. On sait dès les premières lignes, si nous allons croiser des vaisseaux interstellaires, alors nous sommes dans la nouvelle de science-fiction.

Nouvelle instant  (durée : une heure)

Je vous invite à partir sur les sentiers de la nouvelle instant : vous choisirez une des deux manières ci-dessous pour produire un texte d’une page (1500 signes, espaces non comprises).

L’INSTANT ET LE SYMBOLE

Choisissez un instant de la vie de tous les jours, qui peut être à lui seul symbolique. Imaginez que vous ouvrez les volets de votre chambre et découvrez les premiers signes du printemps, symbole de la renaissance. Sortez-en tous les détails et choisissez les éléments les plus représentatifs à garder. Ensuite, commencez à présenter ce moment, en alternant le symbolique et le descriptif. Vous pouvez choisir un style poétique.

LE SOUVENIR EXPLORÉ

Explorer un souvenir que vous mettez en lien avec un des cinq sens : vue, odeur, toucher, goût ou ouïe. Votre nouvelle  développera le souvenir lié à la sensation de ce moment.

 

Les mots pour le dire (durée : une heure)

Comment fait reconnaître le sous-genre d’une nouvelle ? En employant un style, un vocabulaire qui permette d’identifier à coup sûr le genre fantastique, réaliste, de science-fiction, et bien d’autres, de la nouvelle.

Vous allez faire une liste de 5 substantifs,  de 5 adjectifs et de 5 verbes que vous classerez dans les sous-genres suivants :

policier

sentimental

fantastique

science-fiction

Pour chacun d’eux, écrire l’incipit d’une nouvelle avec au minimum cinq mots de la liste.

 

 

Le personnage : un révélateur du type de nouvelle (durée : une heure)

Dans une nouvelle policière, vous aurez à coeur de faire évoluer un personnage sorti d’un commissariat de police ou d’un tripot.

Dans une nouvelle fantastique, votre personnage aura une tout autre origine.

Vous allez construire un personnage dans chacun des sous-genres de la nouvelle en précisant pour chacun d’eux :

  • sa carte d’identité (ses nom et prénom, son âge, sa taille, son visage, sa corpulence )
  • ses habitudes
  • ses qualités
  • ses défauts
  • ses conflits intérieurs
  • ses activités
  • son histoire

Justifier ce qui vous autorise à l’employer dans tel ou tel sous-genre de la nouvelle.